Conseils sexualité

Fellation – Wikipedia – Faire une fellation


Acte de stimulation orale du pénis par un partenaire sexuel

Une illustration d'une femme effectuant une fellation

Fellation (aussi connu sous le nom fellation,(1) et en argot comme pipe, BJ, donner la tête, ou sucer(2)) est un acte sexuel oral impliquant l'utilisation de la bouche ou de la gorge, généralement commis par une personne sur le pénis d'une autre personne. S'il est effectué sur soi-même, l'acte s'appelle autofellatio.(3)(4) On peut aussi appeler la stimulation orale du scrotum fellation,(5)(6) ou familièrement comme sachets de thé.(7)

La fellation peut être sexuellement excitante pour les deux participants et peut conduire à un orgasme pour le partenaire qui reçoit.(3)(4) Elle peut être effectuée par un partenaire sexuel comme préliminaires avant d’autres activités sexuelles telles que les rapports vaginaux ou anaux.(3)(8) ou comme un acte érotique et physiquement intime qui lui est propre.(3)(4) Comme la plupart des activités sexuelles, les relations sexuelles orales créent un risque de contracter des infections sexuellement transmissibles (IST / MST); Cependant, le risque est nettement inférieur à celui des relations sexuelles vaginales ou anales, en particulier en ce qui concerne la transmission du VIH.(9)(dix)(11)

La plupart des pays ne disposent pas de lois interdisant la pratique du sexe oral, bien que certaines cultures puissent le considérer comme un sujet tabou.(3) Les gens peuvent également refuser de le donner ou de le recevoir en raison de sentiments négatifs ou d'inhibitions sexuelles.(3) Généralement, les gens ne considèrent pas les formes de relations sexuelles orales comme affectant la virginité de l’un des partenaires, bien que les opinions varient en la matière.(12)(13)(14)(15)

Étymologie

Le nom anglais fellation vient de fellatu, qui en latin est le participe passé du verbe fellare, ce qui veut dire sucer. Dans fellation la -nous est remplacé par le -io; la tige de déclinaison se termine par -ion-, qui donne au suffixe la forme -ion (cf. français fellation). le -io(n) ending est utilisé en anglais pour créer des noms à partir d’adjectifs latins et peut indiquer un état ou une action dans lequel le verbe latin est en cours ou a été exécuté.

D'autres mots anglais ont été créés à partir de la même racine latine. Une personne qui pratique une fellation sur une autre peut être qualifiée de boursier; En raison de la déclinaison du latin en fonction du genre, certains anglophones pourraient limiter ce mot à décrire un homme. Le terme équivalent pour une femme est fellation.

Entraine toi

Général

Deux hommes se livrant à une fellation

Une personne qui pratique une fellation sur quelqu'un peut être appelée partenaire donneur et l'autre personne, partenaire destinataire. La fellation peut être sexuellement excitante pour les participants et les hommes ont généralement un orgasme et une éjaculation du sperme pendant l'acte.(3)(4) Les gens peuvent utiliser la fellation comme préliminaires pour éveiller sexuellement leur partenaire sexuel avant un rapport sexuel vaginal ou anal, ou toute autre activité sexuelle.(3)(8) ou ils peuvent l'utiliser comme un acte érotique et physiquement intime à part entière.(3)(4) Le partenaire sexuel peut être de l'un ou l'autre sexe. Lorsque le pénis est introduit dans la bouche de quelqu'un, on peut l'appeler irrumatio, bien que le terme soit rarement utilisé.(16)

L'aspect essentiel de la fellation est que le partenaire sexuel prenne le pénis dans sa bouche, puis bouge sa bouche de haut en bas à un rythme donné, imitant le mouvement de poussée d'un rapport vaginal ou anal, la salive servant de lubrifiant. et en prenant soin de ne pas mordre ou griffer les dents.(3) L'homme qui reçoit une fellation peut ralentir le rythme de la stimulation en tenant la tête de son partenaire. Le partenaire peut également jouer oralement avec le pénis en léchant, en suçant, en s'embrassant ou en jouant de toute autre manière avec la langue et les lèvres.(3) La fellation peut également inclure la stimulation orale du scrotum, qu'il s'agisse de lécher, de sucer ou de prendre tout le scrotum dans la bouche.(5)(6)

Il est difficile pour certaines personnes de pratiquer une fellation en raison de leur sensibilité au réflexe nauséeux naturel. Différentes personnes ont différentes sensibilités au réflexe, mais certaines personnes apprennent à supprimer le réflexe.

Le livre de Nancy Friday, Men in Love – Fantasmes sexuels sur les hommes: le triomphe de l'amour sur la rage, suggère que la déglutition du sperme est élevée sur l'échelle de l'intimité d'un homme.(17) L'homme qui reçoit la fellation reçoit une stimulation sexuelle directe, tandis que son partenaire peut tirer sa satisfaction de lui donner du plaisir. Donner et recevoir une fellation peut se produire simultanément dans les positions sexuelles comme 69 et en guirlande.

La fellation est parfois pratiquée lorsque la pénétration du pénis crée une difficulté physique pour un partenaire sexuel. Par exemple, il peut être pratiqué pendant la grossesse plutôt que par rapport vaginal par les couples souhaitant avoir une activité sexuelle intime tout en évitant la difficulté des rapports vaginaux au cours des étapes ultérieures de la grossesse.(18) Il peut y avoir d'autres raisons pour lesquelles une femme peut ne pas souhaiter avoir un rapport sexuel vaginal, telles que la crainte de perdre sa virginité, de tomber enceinte,(12)(14) ou elle peut avoir ses règles.

Il est physiquement possible pour les hommes disposant de suffisamment de souplesse, de la taille du pénis ou des deux, d’exercer une fellation sur eux-mêmes comme une forme de masturbation; c'est ce qu'on appelle l'autofellatio. Peu d'hommes possèdent une flexibilité et une longueur de pénis suffisantes pour effectuer en toute sécurité le frontbend nécessaire.(19)

Gorge Profonde

Une femme, avec toute la longueur du pénis d'un homme dans sa bouche.

Illustration, femme, gorge profonde, homme

La gorge profonde est un acte sexuel dans lequel une personne prend tout le pénis en érection d'un partenaire profondément dans la bouche et la gorge. La technique et le terme ont été popularisés par le film pornographique de 1972 Gorge Profonde. La pratique est un type de fellation où le partenaire réceptif (celui dont la bouche reçoit le pénis) est en contrôle, tandis que la pénétration profonde dans la gorge par un partenaire à poussée active est appelée irrumatio; les deux sont une forme de sexe oral.(20)(21) Pour la gorge profonde, le pénis doit être suffisamment long pour pouvoir atteindre l'arrière de la gorge du destinataire.(20)

La gorge profonde peut être difficile en raison du réflexe nauséeux naturel qui se déclenche au toucher du palais.(22)(23) Différentes personnes ont différentes sensibilités au réflexe et, avec la pratique, certaines personnes apprennent à le supprimer. La gorge profonde conduit à un type de stimulation orale tout à fait différent de celui de la fellation régulière: la langue est immobilisée pendant la gorge profonde et la succion devient impossible;(24) le gland du pénis peut être intensément stimulé par la tension du pharynx.

Aspects de la santé

Les infections sexuellement transmissibles

La chlamydia, le papillomavirus humain (VPH), la gonorrhée, l'herpès, l'hépatite (souches multiples) et d'autres infections sexuellement transmissibles (IST / MST) peuvent être transmises par voie orale.(9)(dix)(25) Tout échange sexuel de fluides corporels avec une personne infectée par le VIH, le virus qui cause le SIDA, présente un risque d'infection. Cependant, le risque d'infection par les IST est généralement considéré comme étant significativement plus faible pour les relations sexuelles orales que pour les relations vaginales ou anales, la transmission du VIH étant considérée comme le risque le plus faible en ce qui concerne les relations sexuelles orales.(dix)(11)(26)(27)

Le risque de transmission des IST est accru si le partenaire qui reçoit des blessures présente des blessures aux organes génitaux, si le partenaire qui donne les blessures présente des plaies ou des plaies ouvertes sur ou dans la bouche, ou des saignements des gencives.(dix)(11)(28) Se brosser les dents, utiliser la soie dentaire, subir des interventions dentaires peu de temps avant ou après une fellation peut également augmenter le risque de transmission, car toutes ces activités peuvent provoquer de petites égratignures dans la muqueuse de la bouche.(dix)(11) Ces blessures, même microscopiques, augmentent les risques de contracter une IST pouvant être transmise oralement dans ces conditions.(dix)(11) Un tel contact peut également conduire à des infections plus banales causées par des bactéries et des virus communs trouvés dans, autour et sécrétées par les régions génitales. En raison des facteurs susmentionnés, des sources médicales recommandent l’utilisation de préservatifs ou d’autres méthodes de barrière efficaces lorsqu’on effectue ou reçoit une fellation avec un partenaire dont le statut IST est inconnu.(9)(dix)(11)(25)

Lien entre le VPH et le cancer de la bouche

Des liens ont été signalés entre le sexe oral et le cancer de la bouche avec des personnes infectées par le virus du papillome humain (VPH).(29) Une étude réalisée en 2005 a suggéré que les relations sexuelles orales non protégées avec une personne infectée par le VPH pourraient augmenter le risque de cancer de la bouche. L'étude a révélé que 36% des patients atteints de cancer avaient le VPH, contre seulement 1% du groupe témoin en bonne santé.(30)

Une étude de 2007 a suggéré une corrélation entre le sexe oral et le cancer de la gorge. On pense que cela est dû à la transmission du VPH, un virus qui a été impliqué dans la majorité des cancers du col de l'utérus et qui a été détecté dans le tissu du cancer de la gorge dans de nombreuses études. L'étude conclut que les personnes ayant eu entre un et cinq partenaires sexuels oraux au cours de leur vie présentaient un risque de cancer de la gorge deux fois plus élevé que celles n'ayant jamais participé à cette activité et que celles ayant plus de cinq partenaires sexuels oraux présentaient un risque accru de 250%.(31)(32)(33)

Grossesse et exposition au sperme

La fellation ne peut pas aboutir à une grossesse, car le sperme ingéré n’a aucun moyen d’atteindre l’utérus et les trompes de Fallope pour fertiliser un ovule. Quoi qu'il en soit, les acides de l'estomac et les enzymes digestives du tube digestif se décomposent et détruisent les spermatozoïdes.

La recherche clinique a provisoirement lié la fellation à la modulation immunitaire,(34) l'indiquer peut réduire le risque de complications pendant la grossesse. On a observé que la complication potentiellement fatale pré-éclampsie se produisait moins chez les femmes qui participaient régulièrement à la fellation, celles qui ingéraient également le sperme de leur partenaire étant les moins exposées au risque.(35) Les résultats étaient cohérents avec le fait que le sperme contient du TGF-β1, dont l'échange entre des partenaires présentant une réduction causale du risque de pré-éclampsie provoquée par une réaction immunologique. Il est à noter que la fellation n'est pas le seul mécanisme viable de transmission du TGF-β1.(34)(36)(37)

Vues culturelles

Ingestion de sperme

En 1976 encore, certains médecins conseillaient aux femmes des huitième et neuvième mois de la grossesse de ne pas avaler le sperme pour éviter un accouchement prématuré.(38) bien qu'il soit maintenant connu pour être sûr.

L'ingestion de sperme a eu une importance primordiale dans certaines cultures du monde. Dans la culture Baruya, il existe un rituel secret dans lequel les garçons donnent une fellation aux jeunes hommes et boivent leur sperme afin de "se régénérer avant le mariage".(39) Parmi les Sambia de Papouasie-Nouvelle-Guinée, à partir de 7 ans, tous les hommes subissent régulièrement la pénétration orale d'adolescents lors d'un processus d'initiation en six étapes, car les Sambia estiment qu'une ingestion régulière du sperme d'un garçon plus âgé est nécessaire pour que les jeunes prépubères atteignent maturité sexuelle et masculinité. À son entrée dans la puberté, il participe à son tour à la transmission de son sperme à de jeunes hommes.(40)(41)

Virginité

Le sexe oral est couramment utilisé comme moyen de préserver la virginité, en particulier chez les couples hétérosexuels. c'est parfois appelé virginité technique (qui inclut en outre le sexe anal, la masturbation mutuelle et d'autres actes sexuels non pénétrants, mais exclut le sexe pénien-vaginal).(12)(13)(14)(42) Le concept de "virginité technique" ou d'abstinence sexuelle par le sexe oral est particulièrement populaire parmi les adolescents,(14)(28)(43) y compris en ce qui concerne les adolescentes qui non seulement fécondent leur petit ami pour préserver leurs virginités, mais également pour créer et maintenir une intimité ou pour éviter une grossesse.(14) Parmi les autres raisons invoquées pour expliquer la pratique chez les adolescentes, on peut citer la pression exercée par les groupes de pairs et leur introduction à l’activité sexuelle.(14) De plus, les hommes homosexuels peuvent considérer la fellation comme un moyen de maintenir leur virginité, la pénétration pénien-anale étant définie comme entraînant une perte de virginité, tandis que les autres hommes homosexuels peuvent définir la fellation comme leur principale forme d'activité sexuelle.(12)(15)

Légalité

La fellation est légale dans la plupart des pays. Les lois de certaines juridictions considèrent la fellation comme un sexe pénétrant aux fins d'infractions sexuelles au sens de l'acte, mais la plupart des pays ne disposent pas de lois interdisant la pratique, contrairement aux relations sexuelles anales ou extraconjugales. Dans la littérature islamique, le sexe anal et l'activité sexuelle pendant les cycles menstruels sont les seules formes d'activité sexuelle explicitement interdites dans le mariage.(44) Cependant, l'attitude exacte envers le sexe oral fait l'objet de désaccords entre les érudits modernes de l'islam. Les autorités qui le jugent "inacceptable" le font à cause des fluides supposés impurs du pénis entrant en contact avec la bouche.(45) D'autres soulignent qu'il n'existe aucune preuve décisive pour interdire le sexe oral.(46)

En Malaisie, la fellation est illégale, mais la loi est rarement appliquée. En vertu de l'article 377A du Code pénal malaisien, l'introduction du pénis dans l'anus ou la bouche d'une autre personne est considérée comme un "rapport sexuel charnel contre l'ordre de la nature" et est punissable de 20 ans d'emprisonnement et de flagellation.(47)

Tradition

Représentation de la fellation sur kylix attique à figures rouges, c. 510 av.

Galienus appelé fellation lesbiari puisque les femmes de l'île de Lesbos étaient censées avoir introduit la pratique d'utiliser ses lèvres pour donner du plaisir sexuel.(48)

L’ancien indien Kama Sutra, datant du premier siècle de notre ère, décrit le sexe oral,(49) discuter de la fellation en détail (le Kama Sutra contient un chapitre sur auparishtaka (ou Oparishtaka), "congrès de la bouche")(50) et ne mentionnant que brièvement le cunnilingus. Cependant, selon le Kama Sutra, la fellation est avant tout une caractéristique des eunuques (ou, selon d'autres traductions, des homosexuels efféminés ou transsexuels semblables à l'hijra moderne de l'Inde), qui se servent de la bouche pour remplacer les organes génitaux féminins.

L'auteur du Kama Sutra déclare qu'il est également pratiqué par des "femmes peu chastes", mais mentionne qu'il existe des préoccupations traditionnelles largement répandues selon lesquelles il s'agirait d'une pratique dégradante ou impure, des pratiquantes connues étant éludées en tant que partenaires amoureux dans de nombreuses régions du pays. L'auteur semble en quelque sorte d'accord avec ces attitudes, affirmant qu'un "homme sage" ne devrait pas s'engager dans cette forme de rapports sexuels, tout en reconnaissant que cela peut être approprié dans certains cas non spécifiés.

La culture moche de l'ancien Pérou vénérait vie quotidienne et actes sexuels. Ils ont représenté la fellation dans leurs céramiques.(51)

Dans certaines cultures, comme le Cambodge, les Chinois d’Asie du Sud-Est, les tribus septentrionales des Mandchous au bord du fleuve Amour(52) Les Sambians de Papouasie-Nouvelle-Guinée, de Thaïlande, de Telugus of India, d'Hawaï et d'autres habitants des îles du Pacifique, prenant brièvement le pénis d'un nourrisson ou d'un enfant en bas âge mâle dans la bouche était considéré comme une forme d'affection non sexuelle ou même une forme de rituel, de salut, de respect l'amour, ou sauver des vies.(53)(54)(55)(56) Selon certaines sources, les grand-mères, les mères et les soeurs aînées avaient coutume de calmer leurs bébés garçons avec une fellation.(57)(58) Il a également été rapporté que certaines mères chinoises modernes ont pratiqué la fellation pour leurs fils moribonds en guise d'affection et de moyen de sauver des vies, parce qu'elles croient culturellement que, lorsque le pénis est complètement rétracté dans l'abdomen, le garçon ou l'homme mourra.(56)(59)(60)

Autres animaux

Les chauves-souris font une fellation pour augmenter le temps d'accouplement. Cette espèce est le seul non-primate connu à présenter ce comportement.(61)

Des renards volants ont été observés lors de relations sexuelles orales.(62)
Les mâles du renard volant indien vont lécher la vulve de la femelle avant et après l'accouplement, la longueur du cunnilingus pré-copulation étant positivement corrélée à la durée de l'accouplement.(63) La batte de fruits Cynopterus sphinx, a été observé à se livrer à une fellation lors de l'accouplement. Les couples passent plus de temps à s'accoupler si la femelle lèche le mâle que si elle ne le fait pas.(61)(64) On a observé des chauves-souris de Male Livingstone se livrant à une fellation homosexuelle, bien que l'on ignore s'il s'agit d'un exemple de comportement sexuel ou de toilettage social.(65) Les renards volants Bonin se livrent également à une fellation homosexuelle, mais ce comportement a été observé indépendamment du toilettage social.(62)

Voir également

Références

  1. ^ "fellation". Merriam Webster. Encyclopædia Britannica, Inc. Archivé de l'original le 2010-09-20.
  2. ^ "Sexe oral". BBC conseils. BBC. Archivé de l'original le 2010-09-20.
  3. ^ une b c e F g h je j k Janell L. Carroll (2009). La sexualité maintenant: embrasser la diversité. Cengage Learning. pp. 265–267. ISBN 978-0-495-60274-3. Récupéré 29 août 2013.
  4. ^ une b c e Wayne Weiten, Margaret A. Lloyd, Dana S. Dunn et Elizabeth Yost Hammer (2008). Psychologie appliquée à la vie moderne: adaptation au XXIe siècle. Cengage Learning. p. 422. ISBN 978-0-495-55339-7. Récupéré 26 février 2011.CS1 maint: utilise le paramètre authors (lien)
  5. ^ une b Nilamadhab Kar, Gopal Chandra Kar (2005). Manuel complet de médecine sexuelle. Jaypee Brothers Publishers. p. 106. ISBN 978-8180614057. Récupéré 12 septembre 2013.CS1 maint: utilise le paramètre authors (lien)
  6. ^ une b Robert Crooks, Karla Baur (2010). Notre sexualité. Cengage Learning. p. 241. ISBN 978-0495812944. Récupéré 12 septembre 2013. La fellation (fuh-LAY-shee-oh) est une stimulation orale du pénis et du scrotum.CS1 maint: utilise le paramètre authors (lien)
  7. ^ Tom Dalzell, Terry Victor (2007). Sexe argot. Presse de psychologie. p. 180. ISBN 978-0203935774. Récupéré 12 septembre 2013.CS1 maint: utilise le paramètre authors (lien)
  8. ^ une b "Qu'est-ce que le sexe oral?". Choix du NHS. NHS. 2009-01-15. Archivé de l'original le 2010-09-20.
  9. ^ une b c "Stratégie mondiale de prévention et de contrôle des infections sexuellement transmissibles: 2006-2015. Briser la chaîne de transmission" (PDF). Organisation mondiale de la santé. 2007. Récupéré 26 novembre 2011.
  10. ^ une b c e F g Dianne Hales (2008). Invitation à la santé 2010-2011. Cengage Learning. pp. 269–271. ISBN 978-0495391920. Récupéré 29 août 2013.
  11. ^ une b c e F William Alexander, Helaine Bader et Judith H. LaRosa (2011). Nouvelles dimensions de la santé des femmes. Jones & Bartlett Publishers. p. 211. ISBN 978-1449683757. Récupéré 29 août 2013.CS1 maint: utilise le paramètre authors (lien)
  12. ^ une b c Voir ici et 47-49 pour la virginité masculine, comment les personnes gaies et lesbiennes définissent la perte de virginité et comment la majorité des chercheurs et des hétérosexuels définissent la perte de virginité / "virginité technique" par le fait qu'une personne ait eu ou non un rapport sexuel vaginal. Laura M. Carpenter (2005). La virginité perdue: portrait intime des premières expériences sexuelles. NYU Press. pp. 295 pages. ISBN 978-0-8147-1652-6. Récupéré Le 9 octobre 2011.
  13. ^ une b Bryan Strong, Christine DeVault, Theodore F. Cohen (2010). Le mariage et l'expérience familiale: une relation intime dans une société en mutation. Cengage Learning. p. 186. ISBN 978-0-534-62425-5. Récupéré 8 octobre 2011. La plupart des gens s'accordent pour dire que nous maintenons la virginité tant que nous nous abstenons des rapports sexuels (vaginaux). Mais on entend parfois des gens parler de «virginité technique» (…) Les données indiquent qu '«une proportion très importante d'adolescentes ayant eu des relations sexuelles orales, même si elles n'ont pas eu de rapports sexuels, peuvent penser à: (…) D'autres recherches, notamment des recherches sur la perte de virginité, indiquent que 35% des vierges, définies comme des personnes n'ayant jamais eu de relations sexuelles vaginales, se sont néanmoins engagées dans une ou plusieurs autres formes d'activité sexuelle hétérosexuelle. (par exemple, sexe oral, sexe anal ou masturbation mutuelle).CS1 maint: utilise le paramètre authors (lien)
  14. ^ une b c e F Sonya S. Brady; Bonnie L. Halpern-Felsher (2007). "Conséquences rapportées entre adolescents ayant des relations sexuelles orales ou vaginales" (PDF). Pédiatrie. 119 (2): 229-236. CiteSeerX 10.1.1.321.9520. doi: 10.1542 / peds.2006-1727. PMID 17272611.
  15. ^ une b Joseph Gross, Michael (2003). Comme une vierge. L'avocat. Ici la publication. pp. 44–45. 0001-8996. Récupéré 2011-03-13.
  16. ^ "irrumatio in Sex-Lexis". Récupéré 2009-07-07.
  17. ^ Men in Love – Fantasmes sexuels sur les hommes: le triomphe de l'amour sur la rage (1982) de Nancy Friday. ISBN 978-0-440-15903-2
  18. ^ "Est-il sécuritaire d'avaler du sperme pendant la grossesse?". BabyCenter. Récupéré 2010-03-19.
  19. ^ Savage, Dan. Amour sauvagepage 242 (Plume 1998).
  20. ^ une b Wright, Anne (2009). Manuel sexuel de grand-mère. Presse intime, Etats-Unis. p. 161. ISBN 978-0-578-02075-4. Récupéré 7 janvier 2012.
  21. ^ Freud, Sigmund (1916). Léonard de Vinci: ÉTUDE PSYCHOSEXUELLE D'UN RENDEMENT INFANTILE. New York: MOFFAT YARD & COMPANY. p. 39. Récupéré 7 janvier 2012. La situation contenue dans le fantasme, selon laquelle un vautour ouvre la bouche de l’enfant et le force à le peindre avec sa queue, correspond à l’idée de la fellation, un acte sexuel dans lequel le membre est placé dans la bouche de la femme.
  22. ^ McDougal, David; Van Lieshout, Dave; Harting, John. "Neurosciences médicales". École de médecine UW-Madison. Archivé de l'original le 6 mars 2012. Récupéré 7 janvier 2012.
  23. ^ "À propos de WordNet – WordNet – À propos de WordNet". Université de Princeton. 2010. Récupéré 7 janvier 2012.
  24. ^ Gentry, Cynthia W. (2005). Le livre de l'orgasme de chevet: 365 jours d'extase sexuelle. Gloucester, Massachusetts, États-Unis: Fair Winds Press. p. 260. ISBN 1-59233-101-7. Récupéré 7 janvier 2012.
  25. ^ une b "Surveillance des maladies sexuellement transmissibles" (PDF). Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). 2008. Récupéré 6 décembre 2011. Voir aussi la fiche technique
  26. ^ Robert J. Pratt (2003). VIH & SIDA: une fondation pour la pratique infirmière et médicale. CRC Press. p. 306. ISBN 978-0340706398. Récupéré 21 août 2013.
  27. ^ Marshall Cavendish Corporation (2010). Sexe et société, volume 1. Marshall Cavendish Corporation. p. 61. ISBN 978-0761479062. Récupéré 29 août 2013.
  28. ^ une b "Sexe oral et risque VIH" (PDF). Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Juin 2009. Archivé de l'original (PDF) le 10 mai 2013. Récupéré 30 août 2013.
  29. ^ "La connexion HPV". Archivé de l'original le 2014-02-27.
  30. ^ "Le sexe oral lié au risque de cancer de la bouche". MedIndia. 2005-11-20. Récupéré 2010-03-19.
  31. ^ D'Souza G; Kreimer AR; Viscidi R; et al. (2007). "Étude cas-témoin du cancer du papillomavirus humain et de l'oropharynx". N. Engl. J. Med. 356 (19): 1944-1956. doi: 10.1056 / NEJMoa065497. PMID 17494927.
  32. ^ Khamsi, Roxanne, "Le sexe oral peut causer le cancer de la gorge", Nouveau scientifique, Londres, le 9 mai 2007.
  33. ^ "Nouveau scientifique:" Le sexe oral peut causer le cancer de la gorge "- 09 mai 2007". Newscientist.com. Récupéré 2010-03-19.
  34. ^ une b "Sexe 'prime femme pour le sperme'". BBC News. 2002-02-06. Récupéré 2010-03-19.
  35. ^ Koelman, CA; et al. (2000). "Corrélation entre le sexe oral et une faible incidence de prééclampsie: Un rôle pour HLA soluble dans le liquide séminal?". Journal d'immunologie de la reproduction. 46 (2): 155–166. doi: 10.1016 / S0165-0378 (99) 00062-5. PMID 10706945.
  36. ^ Taylor RN (1997) "Revue: Immunobiologie de la prééclampsie", Revue américaine d'immunologie de la reproduction, volume 37, pages 79 à 86.
  37. ^ Chaouat et al., (2005) "Quatrième atelier international d'immunologie de la pré-éclampsie, décembre 2004, Réunion, France" Journal d'immunologie de la reproduction, volume 67, p. 103-111
  38. ^ Sandra Margot; Tonianne Robino (2002). Le guide du couple enceinte sur le sexe, la romance et l'intimité. pp. 122–123. ISBN 978-0-8065-2323-1.
  39. ^ "Nouvelle critique à gauche – Jack Goody: Le labyrinthe de la parenté". Récupéré 2007-07-24.
  40. ^ Herdt, Gilbert (1994). Les Gardiens des Flûtes, Vol. 1. Presses de l'Université de Chicago. ISBN 978-0-226-32749-5.
  41. ^ "Introduction à l'Anthropologie Culturelle: La Sambie". Faculty.mdc.edu. 1999-10-04. Archivé de l'original le 2011-09-07. Récupéré 2010-03-19.
  42. ^ Ken Plummer (2002). Homosexualités modernes: fragments d'expériences gaies et lesbiennes. Routledge. pp. 187-191. ISBN 978-1134922420. Récupéré Le 24 août 2013. La construction sociale du «sexe» en tant que relation sexuelle vaginale affecte la manière dont les autres formes d'activité sexuelle sont évaluées comme sexuellement satisfaisantes ou excitantes; dans certains cas, si une activité est considérée comme un acte sexuel. Par exemple, à moins qu'une femme ait été pénétrée par le pénis d'un homme, elle reste techniquement vierge, même si elle a eu beaucoup d'expérience sexuelle.
  43. ^ Jayson, Sharon (2005-10-19). "'La virginité technique "devient une partie de l'équation des adolescents". États-Unis aujourd'hui. Récupéré 2009-08-07.
  44. ^ "En ce qui concerne le sexe oral'". Comprendre-islam.com. Récupéré 2013-03-14.
  45. ^ "Articles et Essais". Zawaj.Com. Récupéré 2010-03-19.
  46. ^ "La position de l'Islam sur le sexe oral – IslamonLine.net – Demandez à l'érudit". IslamonLine.net. Archivé de l'original le 2010-03-24. Récupéré 2010-03-19.
  47. ^ "Illégal mais pas anormal". L'étoile. 1er mars 2009. Archivé de l'original le 22 juin 2011. Récupéré 9 décembre 2010.
  48. ^ "Priapeia, traduit par Leonard Smithers et Richard Francis Burton: Irrumation". Sacred-texts.com. Récupéré 2010-03-19.
  49. ^ "Le kama sutra ou kamasutra actuel: Partie II: De l'union sexuelle: Chapitre IX. Tenir le Lingam dans la bouche par Kamashastra". Kamashastra.com. Archivé de l'original le 2010-03-13. Récupéré 2010-03-19.
  50. ^ "La question séculaire: cracher ou avaler?". Le blaireau Herald. Récupéré 2010-03-19.
  51. ^ Musée Berrin, Katherine & Larco. L'esprit du Pérou antique: trésors du musée archéologique Rafael Larco Herrera. New York: Thames & Hudson, 1997.
  52. ^ Sergeĭ Mikhaĭlovich Shirokogorov (1997). Organisation sociale des Mandchous: étude de l'organisation du clan mandchou (traduction en chinois). Traduit par Gao, Bingzhong. corrigé par Liu Xiaomeng. Shanghai: presse commerciale. pp. 1, 12-13. ISBN 9787100019125.
  53. ^ Gloria Leifer (2014). Introduction à la maternité et aux soins infirmiers pédiatriques. Elsevier Sciences de la santé. p. 575. ISBN 9781455770151.
  54. ^ Sergeĭ Mikhaĭlovich Shirokogorov (1924). Organisation sociale des Mandchous: étude de l'organisation du clan mandchou. Ardent Media. pp. 122, 123. ISBN 9780404569464.
  55. ^ Robin Grille (2014). Parenting pour un monde pacifique. Nouveaux éditeurs de société. p. 36. ISBN 9781550925814.
  56. ^ une b A. Kleinman; T.Y. Lin (2013). Comportement normal et anormal dans la culture chinoise: volume 2 de la culture, de la maladie et de la guérison. Springer Science & Business Media. p. 375. ISBN 9789401749862.
  57. ^ Avodah K. Offit (1995). Pensées nocturnes: Réflexions d'un sexothérapeute. Jason Aronson, Incorporated. p. 63. ISBN 978-1461629757.
  58. ^ Irwin M. Marcus; John J. Francis (1975). Masturbation: de l'enfance à la sénescence. Presse Universitaire Internationale. p. 371. ISBN 9780823631506.
  59. ^ C. Michele Thompson (2015). Médecine traditionnelle vietnamienne: une histoire sociale. NUS Press. p. 375. ISBN 978-9971698355.
  60. ^ Martin Roth; Russell Noyes (1988). Manuel d'anxiété: perspectives biologiques, cliniques et culturelles. Elsevier. p. 314. ISBN 9780444904751.
  61. ^ une b Tan, Min; Gareth Jones; Guangjian Zhu; Jianping Ye; Tiyu Hong; Shanyi Zhou; Shuyi Zhang; Libiao Zhang (28 octobre 2009). Hosken, David (éd.). "La fellation par les battes de fruits prolonge le temps de copulation". PLoS ONE. 4 (10): e7595. Bibcode: 2009PLoSO … 4.7595T. doi: 10.1371 / journal.pone.0007595. PMC 2762080. PMID 19862320.
  62. ^ une b Sugita, N. (2016). Homosexual Fellatio: Léchage de pénis en érection entre des renards volants mâles Bonin Pteropus pselaphon. PLoS ONE, 11 (11), e0166024.
  63. ^ Maruthupandian, J. et Marimuthu, G. (2013). Le cunnilingus augmente apparemment la durée de la copulation chez le renard volant indien, Pteropus giganteus. PLoS ONE, 8 (3), e59743.
  64. ^ "La fellation nourrit les chauves-souris mâles – la vie – 29 octobre 2009 – Un nouveau scientifique". www.newscientist.com. Récupéré 2009-10-31.
  65. ^ Courts, S. E. (1996). Ethogramme de Pteropus livingstonii, une chauve-souris fruitière captive de Livingstone, dans une nouvelle enceinte du Jersey Wildlife Preservation Trust. DODO-JOURNAL SUR LES FIDUCIES POUR LA CONSERVATION DE LA FAUNE, 32, 15-37.


Fellation – Wikipedia – Faire une fellation
Rate this post

Leave a Comment